28 janvier 2011

Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Dernier né des studios Ghibli, avec Hayao Miyazaki au scénario et Hiroshima Honebayashi à la réalisation.

Si le premier n’est pas inconnu pour la plupart des gens (et pour ceux qui ne le connaissent pas encore et qui voudraient sauver leur âme de la damnation éternelle pour un tel pêché), Hiroshima Honebayashi a déjà participé à plusieurs films des studios Ghibli et il a notamment été co directeur d’animation sur Les contes de Terremer.

 

Ceci dit étant dit, on est en droit d’attendre du lourd sur le papier. Et on ne sera pas déçu !

 

Arrietty, le monde des chapardeurs, raconte l’histoire croisé d’un jeune garçon malade venu se reposer dans la vieille maison familiale et d’Arrietty, une jeune chapardeuse de 14 ans dont la famille occupe le plancher de la maison.

 

Le décor est planté et l’on va retrouver tout au long du film les éléments qui ont fait le charme des films de Ghibli : fiction et réalité se côtoient entrainant tour à tour peur et indifférence. Les chapardeurs vont servir de gardes fous aux êtres humains.

Si la satyre n’est pas aussi exprimée que dans certains aux Ghibli, il est clair que c’est la responsabilité humaine qui restera l’un des moteurs principaux de l’action du film.

 

Au-delà de cet aspect, monsieur Honebayashi nous propose une réalisation de grande qualité. Les plans de caméra dynamiques, les effets sonores vont nous plonger complètement dans la tête d’un chapardeur confronté à l’immensité relative du monde humain.

L’émerveillement ne s’arrêtera pas là bien évidemment puisque tout le long du film nous aurons le droit à une succession de décors magnifiques.

 

Je pense que toute une armée de gens a du oublier la signification du mot vie sociale pendant des semaines pour arriver à un tel résultat.

 

Que rajouter d’autre ?

 

Que la musique composée et chantée par Cécile Corbel est magnifique également en tout point de vue ?

 

Que les personnages principaux de ce film sont charismatiques et parfaitement concevables ?

 

Que dire encore aux sceptiques, aux personnes dont l’équation manga= violence+sexe n’a qu’une seule solution si ce n’est ouvrez votre esprit au merveilleux et faites un tour au cinéma pour voir ce film.

 

Arrietty, le monde des chapardeurs, un film qu’il est bien pour le voir.

 

Posté par Mr-Pingouin à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Nouveau commentaire