02 février 2011

Sword of Mana : le test par Pingouinland

Oyez Oyez braves gamers.

Sur la banquise, la poste met parfois un certain temps avant de livrer des colis ce qui explique que les pingouins n'ont pas forcément immédiatement certains jeux ou certaines consoles.
Et lorsqu'on s'ennuie sur la banquise, on envoie un ours polaire pour pister le facteur en motoneige et on se réjouie en allant chercher le groupe électrogène.

Tout ça pour dire que leur excitation passée, les pingouins se sont mis à jouer à Sword of mana.

Dans l'idée, vous incarnez un jeune héros dont les parents (oh quelle surprise !) ont été tués, vous laissant aux bons soins d'un tuteur qui vous élevera tant bien que mal jusqu'à ce qu'un vilain pas beau vienne rajouter son grain de sel.

Au royaume de Grantz le vilain pas beau en question, à savoir le chevalier noir, a décidé de s'inspirer de l'Inquisition et de partir à la recherche des adorateurs de Mana qu'il nomme gentiment hérétiques (y'a pas que chez les catho que ça existe l'intégrisme...)

Comme par hasard, il a fallu que vous soyez un adorateur de Mana. Pas de bol hein ?
Votre quête va donc principalement consister en récupérer les différents esprits existants (à savoir Luna, Lumina, Ombre, Athanor, Dryade, Sylphide, Gnome, Ondine) et vous mettre à la poursuite du Chevalier Noir afin de lui faire bien comprendre que si vous n'êtes que pour l'instant niveau 1, vous allez bientôt lui foutre la branlée de sa vie.

Graphiquement, on s'approche très fortement d'un Secret of Mana (à savoir l'épisode de Super Nes), c'est à dire quelque chose de très sympa qui colle parfaitement à l'ambiance du jeu.
Les animations sont relativement variées et changeront en fonction de l'arme que vous choisirez d'utiliser.

Niveau gamelay, on retrouve le coup des menus tournant qui permettent de sélectionner facilement pas mal de choses et qui rendent le jeu relativement agréable à jouer.
Un paquet d'armes différentes, des fruits, des légumes, un tas de matériaux à collecter pour améliorer votre arsenal, le jeu donne clairement envie d'investir un certain temps à la forge.
Vous disposez donc d'une forge dans laquelle vous allez pouvoir améliorer vos armes et armures (à noter que contrairement à pas mal de rpg, vos armures sont permanentes et vous n'en trouverez pas le long de vos quêtes) grâce à l'aide d'un nain dénommé Watts.
Point noir du jeu et non des moindres, les boss sont d'une facilité déconcertante...Les ennemis qui traînent dans le donjon qui précède sont généralement bien plus durs à battre que le boss qui se contente de quelques hp (rarement plus de 500 même vers la fin du jeu...Et vous tapez à...50 au bas mot)

Si le gameplay et les graphismes vont donner envie de jouer pendant quelques heures et vous rendront ardu la tâche de faire autre chose que vous prélassez dans votre igloo sur gameboy advance ou votre ds, l'ambiance du jeu quant à elle dégage franchement une ambiance trop niaise.
Des répliques consternantes avec des expressions dignes du meilleur jeu d'Orlando Bloom (je vous avais prévenu que c'était pas top...) tirent clairement le jeu vers le bas.
N'attendez rien donc côté psychologie des persos ou alors si, attendez vous à un Squall de FF8 (là encore c'est pas un compliment...)

La musique est présente et parfois on aimerait qu'elle ne le soit pas. Les thèmes sympas au premier abord finissent par lasser vu qu'ils sont peu nombreux et assez répétitif. Dommage de côté là, on est loin d'un Secret of Mana ou Seiken Densetsu 3.

Au final, si vous avez aimé la série de Secret of Mana, les petits pingouins que vous êtes apprécieront sans aucun doute cet épisode chronophage qui finira peut être par vous lassez.

Conclusion :

Graphismes 4.5/5
Gameplay 4.5/5
Scénario 3/5
Musique 2/5
Ambiance/Psychologie 1/5

Ce qui fait un total de 15/25 soit 12/20 que je remonterai à 14/20 pour un jeu qui a fait passer des heures aux pingouins dans leur igloo.

Mention : Bien mais pas top !

Posté par Mr-Pingouin à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sword of Mana : le test par Pingouinland

Nouveau commentaire